2012, S1 : Sources

Pluralité des sources

Ce premier axe de recherche est centré sur l’utilisation des sources dans leur diversité : vestiges archéologiques, ouvrages littéraires, cartes, enquêtes ethnographiques, archives géologiques… Dans certains cas, l’étude de plusieurs types de sources permet une complémentarité qui amène à la résolution de la problématique. Dans d’autres situations, elles s’opposent et entrent en conflit. Bien souvent, en effet, dans l’étude des périodes anciennes, le manque de sources disponibles conduit le chercheur à croiser des sources de nature différente, au risque de poser des problèmes méthodologiques. Qu’en retire le chercheur ? Entre complémentarité et conflit, comment croise-t-il ses approches ?

Sélection des sources

Dans la continuité logique du thème précédent, la question sera d’aborder ici critères, méthodes et postulats qui conduisent au choix d’une source. Il est parfois nécessaire de filtrer et hiérarchiser ses sources – on entre alors dans des réflexions de l’ordre de “source primaire” et “source secondaire” -, d’examiner les unes à l’aune des autres. De même, si un chercheur peut se retrouver inondé sous une pluie de données, un autre se verra peut-être contraint d’interroger des sources plus inattendues pour parer à l’absence d’informations directes (pour les périodes anciennes notamment). Quels sont les critères de sélection du chercheur, avec quels enjeux sous-jacents? Le devoir d’objectivité scientifique ne s’en trouve-t-il pas affecté? Dans quelle mesure l’ancienneté ou l’origine des sources affecte leur fiabilité ?

Méthodologie

Quels sont les outils à la disposition du chercheur ? L’apport des différentes disciplines concernées par l’étude des populations du passé prend ici tout son sens : comment et jusqu’à quel point peut-on puiser dans les méthodes des disciplines connexes à son sujet de recherche? Bases de données, arborescences, traitement informatique, analyses scientifiques, quels moyens le chercheur peut-il utiliser pour faire parler ses sources ?

Communications :

Identités et frontières à la fin de l’âge du Bronze. Comprendre les comportements sociaux à l’aide des sources ethnographiques. Par Marie Philippe

L‘apport des sources postérieures à l’antiquité dans le cadre de l’archéologie du bâti : le cas des portes romaines d’Autun. Par Vivien Barrière

Le croisement des sources dans le cadre de l’archéologie des carrières. Par Pierre-Antoine Lamy

L’incendie de Rome et la persécution des chrétiens chez Tacite et Suétone : état de la question. Par Jocksy Ondo Louemba